Fouilles du Parc du Château



Présentation du site des fouilles


4 000 ans d'occupation humaine


Evolution du climat


Environnement du site,
       De la prédation à la production



Carte de la néolithisation


Données sur l'alimentation


Matériaux utilisés


Plan des fosses mésolithiques,
       Traces d'habitat



Carte des sépultures du
       Mésolithique en France



Une longue tradition funéraire


Sépulture assise


Des gestes symboliques


Bâtiment Néolithique


Bâtiment Néolithique (suite)


La sépulture sous dalle du
       Néolithique final




  

L'environnement du site


     Des forages ont été effectués dans la plaine occupée par l'Aunay. Ils ont fait l'objet d'analyses à partir des pollens de plantes et des coquilles d'escargots conservés dans les sédiments, pour reconstituer l'évolution de l'environnement du site au cours des temps.


     A l'arrivée des premiers occupants, vers 8000 avant J.C., le site est couvert par une forêt dominée par le noisetier, le chêne et l'orme. Les occupations mésolithiques ne semblent pas
avoir eu d'effet majeur sur ce paysage.


     La vallée est ensuite occupée par un marécage, juste avant l'installation des paysans néolithiques. Des preuves de déforestation et de développement des plantes rudérales (plantain,  ortie...) montrent alors un fort impact des hommes sur l'environnement dès le Néolithique moyen, vers 4 500 avant J.C., tandis qu'apparaissent des pollens de céréales.


     Enfin, alors qu'aucune trace de cette période n'a encore été découverte en fouille, les
études sur l'environnement indiquent une nouvelle occupation au cours de la protohistoire.

 

 De la prédation à la production

 

      Au Mésolithique, la chasse constitue toujours la principale ressource alimentaire, en association avec la pêche et la cueillette. Des pièges sont encore utilisés, mais l'arc constitue l'arme essentielle de ces populations de chasseurs intervenant dans un milieu forestier.

     Avec le Néolithique, une économie totalement différente se développe, fondée sur l'élevage et l'agriculture, et non plus sur le milieu environnant. Par le jeu d'une longue migration d'Est en Ouest et par les contacts entre populations, ce nouveau mode de vie, apparu il y a environ
10 000 ans avant notre ère dans le Croissant fertile, va connaître un essor remarquable. Il faut attendre le sixième millénaire pour qu'il s'installe durablement en Europe occidentale, même si
des tentatives similaires ont pu être effectuées ponctuellement auparavant.



            


| Inscription aux fouilles | Accueil | Nous écrire | Ville d'Auneau |

©Nieaux Jean-Pierre - Dernière mise à jour : 2010-11-29